Le régime fiscal va déterminer le type d'impôt auquel vont être soumis vos revenus professionnels : impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés.

Il existe 3 types de régimes pour l'entrepreneur :

Micro BNC ou BIC pour les entrepreneurs individuels et TPE
Ce régime est réservé uniquement aux très petites entreprises (TPE), quelles que soient leurs activités, qui affichent un chiffre d’affaires annuel hors taxe n’excédant pas 170 000 € HT pour une activité commerciale ou industrielle et 70 000 € HT pour les prestataires de services.
Les BNC (Bénéfices Non Commerciaux) correspondent aux bénéfices réalisés par les professions libérales.
Les BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) correspondent aux bénéfices réalisés par des personnes physiques ou par des sociétés soumises à l'impôt sur le revenu, provenant de l'exercice d'une profession autre que libérale, c'est-à-dire commerciale, industrielle ou artisanale.

Le régime réel simplifié pour les petites entreprises
Le régime réel simplifié est basé sur le bénéfice réel de l’entreprise, c’est-à-dire sur la différence entre les recettes et les dépenses réelles. Ce régime s’adresse aux entreprises dont le chiffre d'affaires est compris entre 170 000 € HT et 789 000 € HT pour les activités commerciales, et entre 70 000 € HT et 238 000 € HT pour les prestations de services.

Le régime réel normal pour les entreprises de taille moyenne
Le régime réel normal concerne les entreprises dont le chiffre d'affaires dépasse les seuils de 789 000 € HT pour les activités commerciales, et 238 000 € HT pour les prestations de services.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !