Les indépendants (BIC, BNC ou BA) paient leurs impôts sur le revenu via des acomptes calculés par l’administration sur la base de la dernière situation connue des services fiscaux et prélevés mensuellement ou trimestriellement.

Ces acomptes font l’objet d’un prélèvement bancaire. Ils sont prélevés à compter du 15 janvier ou du 15 février si vous avez opté pour un prélèvement trimestriel.

Une déclaration de revenus reste nécessaire chaque année pour faire le bilan de l’ensemble des revenus et prendre en compte des réductions ou des crédits d’impôts. Cette déclaration s’effectue en avril–juin.

Vous disposerez ensuite de votre nouveau taux de prélèvement et des montants d’acomptes applicables en septembre.

Comment actualiser les acomptes ?

En cas de variation importante de vos revenus, vous pouvez à tout moment actualiser vos acomptes en cours d’année, dans les mêmes conditions que le prélèvement à la source applicable aux salaires. 

Cette possibilité de modulation est également ouverte en cas de changement du quotient familial, par exemple pour la naissance d’un enfant.

Pour cela, vous devez vous connecter à votre espace particulier sur impots.gouv.fr et cliquez sur la rubrique « Gérer mon prélèvement à la source ».

Que se passe-t-il pour les revenus de l'année 2018 dans le cadre de la mise en place du prélèvement à la source ?

En 2019, vous payez l'impôt sur vos revenus 2019 et vous auriez dû également payé l'impôt sur vos revenus 2018.

Pour éviter un double prélèvement, l’impôt dû au titre de vos revenus courants perçus en 2018 et dans le champ de la réforme sera annulé au moyen d'un crédit d'impôt spécifique (Crédit d'Impôt Modernisation du Recouvrement - CIMR).

Cependant, certains revenus exceptionnels ne sont pas concernés par ce crédit d’impôt et restent soumis à l’impôt.

Si vous avez des réductions ou crédits d'impôt au titre de vos revenus 2018 (par exemple pour emploi d'un salarié à domicile) les avantages fiscaux correspondants sont intégralement maintenus (et dans la plupart des cas restitués par virement en 2019).

Source : https://www.economie.gouv.fr

Avez-vous trouvé votre réponse?